C’est les vacances, vous faites attention à votre ligne, et vous ne mangez pas chez vous souvent. Vous enchaînez les repas au restaurant ou vous êtes invités chez des amis.

Comment faire pour s’en sortir au mieux et ne pas récolter à la fin des vacances quelques kilos superflus qui seront bien difficiles à déloger ?
Voici quelques astuces, et habitudes à prendre pour profiter un maximum de ces moments privilégiés, sans frustration, et en préservant votre capital santé.

Avant le resto:

Tout commence avant même d’aller au restaurant ou chez des amis.

Une astuce assez simple consiste à prendre un petit en-cas une à deux heures avant le repas.

Il peut s’agir :

  • d’un carré de chocolat noir (>70{ccbc74e394ce092bb5b5bdfff09facc6f845aa70791d832494d01c665e585b9b}) et de quelques amandes,

  • d’un petit morceau de fromage,

  • de bâtonnets de légumes trempés dans du fromage blanc,

  • de chips de légumes,

  • ou de tout autre aliment qui vous plaît et vous apporte des nutriments utiles et des micros nutriments. Évitez la junk food.

Apéritif (Apéro!) :

Vient ensuite le temps de l’apéritif.

Et la, on peut enchaîner les erreurs.
Idéalement je conseillerais de savourer une eau gazeuse nature sans sucre avec une rondelle de citron bio. Je sais, je suis très drôle!
Je comprends bien sûr que ce ne soit pas très festif, certains sauront se contenter de sodas Lights.

Pour d’autres impossible de se passer d’un apéritif alcoolisé.
Essayez de privilégier un vin blanc sec à un vin blanc doux qui contiendra plus de sucres.

Pour ce qui est de la boisson je n’ai pas de solution miracle, si ce n’est d’éviter  les alcools mélangés à du jus de fruits.
Pour quelles raisons?

  • Vous allez consommer beaucoup plus d’alcool qui passera quasiment inaperçue pour vos papilles.
  • Mais surtout vous allez ingérer de grandes quantités de glucides. Ce sucre, en grande partie du fructose, a réellement tendance à se transformer en GRAS. Voilà pourquoi je vous recommande plutôt un alcool sec. Avec modération cela va de soi…..

Pour ce qui est de la nourriture solide, d’autres  écueils sont à éviter.

Vous pouvez grignoter, et ceci même recommandé en cas de consommation alcoolisée, mais il faut orienter vers certains aliments plutôt que d’autres.

Voici mes aliments privilégiés :

  • les cornichons,

  • les olives vertes préférentiellement, mais aussi noires si vous les préférez

  • les bâtonnets de légumes croquants à tremper dans du fromage blanc, guacamole, houmous…

  • les chips de légumes ou de fruits

  • du guacamole en limitant les chips

  • les graines type graines de tournesol ou de courge.

L’essentiel est qu’ils vous apportent des micros nutriments et non pas des calories vides (uniquement des graisses et du sucre) mais des fibres, minéraux, vitamines et oligoéléments.
Ceci devrait déjà vous caler un petit peu et vous devriez manger moins par la suite.
Si vous prenez des toasts de foie gras, de saumon ou autre, essayer de limiter la quantité de pain et si possible de vous orienter vers le pain le moins raffiné que vous trouverez.

Entrées:

L’entrée n’est pas indispensable, mais elle peut constituer un support intéressant.

En effet c’est souvent le moment pour consommer des crudités plus ou moins assaisonnées.
Un point très important : que ce soit pour l’entrée ou le plat, méfiez-vous de toutes les sauces surtout au restaurant. La plupart des sauces qui sont servies enrichies en sucre et en graisse. Je n’ai rien contre les sauces grasses qui utilisent de bonnes huiles, mais les sucres ajoutés ne servent absolument à rien si ce n’est à commander à votre cerveau d’en prendre et d’en reprendre.

Ce sucre provoque un pic de sécrétion d’insuline, et c’est cette insuline qui va vous mettre en mode stockage au niveau de vos adipocytes ou cellules graisseuses. Fin de la petite parenthèse…

salade composée au restaurant

La salade composée, un super plat principal et complet

Plat principal:

Concernant le plat principal, j’aurais tendance à vous dire d’éviter les féculents, sauf si c’est le constituant principal du plat. Si vous prenez une pizza ou des lasagnes cela va être difficile.
Mais si vous pouvez sans trop de frustration, vous orientez vers un plat préférentiellement constitué de protéines, à savoir un poisson ou une viande si possible grillé ou cuisiné avec peu de matières grasses cuites ce serait l’idéal.
Accompagner le d’une belle portion de légumes verts, il faudrait qu’il y a au moins autant de légumes dans l’assiette que de viande ou de poisson.

Si vous ne pouvez pas vous en passer vous pouvez consommer une à deux cuillères à soupe de riz, de pâtes, de pommes de terre voire même très exceptionnellement de frites (passez vous du ketchup bien sucré!).

Car ne l’oublions pas une trop grande frustration mènera à des excès ultérieurs qui seront plus néfastes au final que la consommation sur le moment de quelques frites tant désirées.

Pas de dictat donc!

Quoi que vous consommiez, pensez à le savourer, à le déguster en pleine conscience. Ainsi non seulement vous en mangerez moins et seraient rassasiés plus vite, mais vous aurez beaucoup plus de plaisir à manger et cela participe à maintenir une bonne relation avec la nourriture.

Fromage:

Par la suite vous aurez le choix entre fromage et dessert ou fromage et dessert.
J’aurais tendance à vous conseiller de vous orienter vers un morceau de fromage et pas dessert.

Cependant certains prendront des deux.
Si vous prenez du fromage, essayer de limiter la quantité de pain à gérer qui l’accompagne.

Je sais cela peux être particulièrement difficile et lorsque vous allez demander une petite cuillère pour déguster votre saint-marcellin bien coulant mais surtout sans pain, le serveur risque de vous regarder de travers.
Le plus important est de faire comme vous en avez l’envie et de profiter de chaque bouchée.

Dessert:

Pour finir, arrive le dessert, si vous n’avez pas pu vous en passer, essayer encore de limiter les dégâts.
Vous l’aurez compris les gâteaux bien sucrés ne sont pas ma tasse de thé.

A long terme ils sont particulièrement néfastes pour votre santé est toujours pour les mêmes raisons : glucides raffinés ou sucres raffinés, pic d’insuline, stockage des graisses et aussi et on ne dit pas assez souvent en plus du stockage des graisses, l’insuline empêche la lipolyse c’est-à-dire la destruction des graisses de votre organisme qui accentue encore l’effet de stockage.
Je cesse de vous culpabiliser si vous avez envie de déguster un gâteau et que vous avez réellement encore faim à la fin du repas, aucun doute il faut le faire.

Par contre si vous faites cela tous les jours pendant toutes les vacances avec un repas relativement riche avant, ne vous étonnez pas si à la fin de l’été la balance ne vous est pas très favorable.
Si vous pouvez vous orienter plutôt vers une petite salade de fruits, au jus et non pas dans un sirop sucré, bien sûr ce serait idéal , le café gourmand est une autre option et permet même souvent de partager les petites mignardises avec vos proches.

Café

Après avoir bien mangé l’heure du café arrive enfin, et là encore quelques pièges vous sont tendus.
Fuyez les petits chamallows à la mode et autres bonbons pour déguster lentement un délicieux carré de chocolat noir qui accompagnera à merveille votre café. Une autre variante que j’apprécie est celle qui consiste à servir le café avec une amande ou une noisette enrobée de chocolat.

 

J’espère vous avoir apporté quelques pistes pour optimiser vos sorties au restaurant chez des amis ,le  type d’aliment à choisir, lesquels éviter, plat après plat.

Vous êtes des champions de la santé et c’est de votre santé dont il s’agit.

N’hésitez pas à partager vos avis et vos expériences ou à poser des questions ci-dessous.

Merci pour votre fidélité, pensez à partager ces articles,

à très bientôt et profitez bien.

Estelle.

 

A vous de jouer

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  • 2
    Partages
le syndrome prémenstruel

Votre livre minceur offert

Merci, je viens de vous envoyer votre guide







VOTRE GUIDE MINCEUR

%d blogueurs aiment cette page :