Le syndrome prémenstruel ou SPM est un syndrome qui touche plus de 40 % des femmes réglées. Il s’agit d’un ensemble de symptômes plus ou moins nombreux en fonction de chaque femme, et plus ou moins intenses. Non seulement, le syndrome prémenstruel est pénible à vivre, mais il peut également avoir des conséquences sur la prise de poids ainsi que sur l’humeur et le moral.

Définition

Le syndrome prémenstruel est donc l’ensemble des symptômes physiques et psychiques qui surviennent dans la semaine précédant les règles. Ces symptômes peuvent parfois survenir dans les deux semaines précédant l’arrivée des règles.

le syndrome prémenstruel

Le syndrome prémenstruel est déclenché par des variations hormonales. Les femmes les plus touchés sont celles qui ont entre 30 et 40 ans.

Manifestations

Les symptômes sont variés en fonction des femmes ainsi que leur intensité.

Les principaux symptômes rencontrés sont :

  • une hypersensibilité mammaire
  • des bouffées de chaleur
  • une fatigue intense pouvant aller jusqu’à l’épuisement

stress et spm

  • une irritabilité
  • des difficultés à rester concentré
  • des sautes d’humeur
  • des troubles du sommeil
  • de l’anxiété
  • de l’acné
  • des troubles digestifs à type de ballonnements, nausées
  • une augmentation ou une baisse de l’appétit mais l’augmentation de l’appétit est la plus fréquente avec notamment des fringales et des envies irrépressibles d’aliments sucrés
  • une sensation de jambes lourdes due à une accumulation d’eau dans les tissus
  • et donc une prise de poids
  • voici pour les plus fréquents mais il y en a d’autres selon les études

 

Facteurs aggravants

Il est intéressant de savoir qu’il existe des facteurs qui peuvent aggraver ou déclencher le syndrome prémenstruel

  • une prolactinémie (taux sanguin de prolactine) élevée
  • une dysthyroïdie ou perturbation du fonctionnement de la thyroïde
  • un déséquilibre entre les œstrogènes et la progestérone
  • les stimulants tels que la caféine et la nicotine
  • des carences alimentaires, notamment en certaines vitamines et minéraux
  • des troubles du sommeil et une insuffisance de celui-ci
  • les dépressions
  • le manque d’activité physique
  • le stress
  • et les contraintes psychiques.

SPM et prise de poids

Le syndrome prémenstruel ou SPM peut donc être responsable d’une prise de poids de plusieurs kilos.

  • Tout d’abord par la rétention d’eau qu’il occasionne. Et même si cette rétention d’eau est très désagréable, elle va régresser au début des règles et les kilos seront perdus.

Il peut être intéressant de faire attention à sa consommation de sel pendant cette période pour éviter que la rétention ne soit trop importante.

  • Par contre ce qui est bien plus embêtant, c’est l’augmentation de l’appétit engendré par le SPM.

Nombreuses sont les femmes à décrire des envies irrépressibles d’aliments gras ou sucrés surtout.

Et ses fringales et compulsions, occasionne une prise de poids pouvant être importante, d’autant plus qu’elle se répètent tous les mois. Des aliments sucrés et/ou gras ingurgités à l’occasion de ses fringales, sont stockées par le corps, provoquer une augmentation de  la cellulite aussi, et contrairement à la rétention d’eau, ces kilos là vont s’accumuler et non pas disparaitre à la fin du syndrome prémenstruel.

Les solutions

Il existe heureusement des solutions qui vont permettre de minimiser les symptômes du SPM et donc d’atténuer ses conséquences.

Il faut sortir du cycle infernal.

  • La prise de vitamine B6 à la dose de 100 mg par jour semble atténuer les symptômes du SPM et de la dépression prémenstruelle

La nutrition

  • La consommation d’huile d’onagre, qui apporte de l’acide gamma linoléique, permet de pallier la carence en prostaglandines  qui aggrave la survenue du SPM.
  • il est très important de réduire sa consommation de sucre raffiné!!
  • la réduction des produits laitiers est également importante

en effet ils interfèrent avec l’absorption du magnésium, ce qui augmente  la vulnérabilité au stress.

  • La consommation de sel doit être diminuée pour éviter de gonfler excessivement (rétention d’eau, cellulite acqueuse)
  • La consommation de protéines d’origine animale doit elle aussi être diminuée si possible
  • ainsi que celle des matières grasses d’origine animale
  • Remplacez les par des produits d’origine végétale
  • Il est important de consommer des fibres que vous trouverez dans les légumes et dans les légumineuses
  • Assaisonner vos légumes avec de l’huile d’onagre, ou encore mieux avec de l’huile de bourrache

Certaines femmes décrivent des envies de chocolat plus importantes pendant cette période, elle pourrait être due à une carence en magnésium.

Ne vous empiffrer pas de chocolat et essayez plutôt une complémentation qui vous apporte entre 250 et 500 milligrammes sous forme biodisponible : le magnésium marin est une excellente option.

  • Vous pouvez également prendre des compléments alimentaires à base de chrome en cas d’envie de sucre trop importante
  • pour l’acné, le zinc trouvera toute son efficacité. 30 mg de zinc associé à de la vitamine C devrait réduire les symptômes.

Hygiène de vie

Plus encore que pendant le reste du cycle, essayez d’équilibrer votre hygiène de vie .

Diminuez votre consommation d’alcool, de tabac, pensez à pratiquer une activité physique douce et régulière.

Tout cela contribuera à diminuer votre stress.

La course à pied pratiquée de manière non intensive améliore de façon notable Les symptômes du SPM.

Autre élément intéressant :

  • Les massages :

Les massages contribuent à  réduire l’anxiété, et la perception de la douleur. Ils contribueraient à la limitation des symptômes du SPM et notamment de la rétention d’eau.

  • En médecine chinoise, une plante est utilisée pour traiter le SPM, il s’agit du dong quai

Vous pouvez la trouver en parapharmacie, chez les laboratoires solgar par exemple.

 

Je vous propose aujourd’hui d’utiliser les huiles essentielles

(voir aussi mon autre site)  pour améliorer les symptômes du SPM

  • L’huile essentielle de sauge sclarée :
    • c’est l’huile essentielle qui régularise la survenue des règles
    • elle lutte contre les règles douloureuses
    • il s’agit d’une huile essentielle œstrogène like
    • elle diminue également les bouffées de chaleur
    • elle aide au déstockage des graisses et a une action anti cellulite.

La voie orale est la voie la plus appropriée pour cette huile essentielle.

Elle peut également être utilisée en massage dilué dans une huile végétale à raison de deux gouttes dans quatre cuillères à soupe d’huile végétale. Et vous pouvez pratiquer des massages, de l’abdomen notamment.

Vous pouvez également masser le bas de votre dos et les lombaires.

  • D’autres huiles essentielles peuvent être utilisées notamment en cas de douleurs importantes.

Il s’agit de l’huile essentielle de basilic, de lentisque pistachier,  de géranium Rosat .

Vous mélangerez une dizaine de gouttes de chacune d’entre elles dans de l’huile florale d’hélychrise et effectuerez des massages matin et soir.

Une autre formule complète :

aroma pour SPM

jusqu’à amélioration.

la sauge sclarée  peut être remplacée par l’huile essentielle de petit grain bigaradier en cas de mastose ou de cancers hormonaux dépendant.

Si le symptôme qui prédomine est l’irritabilité, vous augmenterez la dose d’huile essentielle de petit grain bigaradier ou d’ huile essentielle d‘orange douce.

Et vous pouvez aussi les respirer plusieurs fois par jour sur un mouchoir.

Il est également important de ne pas  négliger une carence en fer. Celle-ci accentue les symptômes tels que la fatigue chronique.

Parlez-en à votre médecin qui vous prescrira  un dosage sanguin.

Si besoin, orientez-vous plutôt vers un fer bi disponible sous forme naturelle . La cure doit durer six mois au minimum .

De nombreuses plantes sont intéressantes  pour traiter les symptômes du SPM .

  • Il s’agit de la passiflore,
  • de la valériane qui diminue la nervosité, et aide à l’endormissement,
  • de la griffonnia,
  • du millepertuis qui diminue aussi les angoisses et les réveils nocturnes.

 

  • Les queues de cerises,
  • le bouleau,
  • Le cassis, les orties,
  • la prêle ont une action diurétique qui diminuera la rétention d’eau .

Les ballonnements et les problèmes intestinaux peuvent être soulagés grâce à l’artichaut, au pissenlit, au chardon Marie.

L’ajout de probiotiques est une option intéressante pour minimiser les symptômes digestifs .

Ma formule express :

J’utilise  un comprimé neutre, plutôt  que du miel  afin  de ne pas consommer de glucides,  je verse sur celui-ci  une goutte d’huile essentielle  de sauge sclarée et je laisse fondre en bouche trois fois par jour .

Pendant la semaine qui précède les règles, je remplacement mon eau de boisson par de l’Hépar® .

Ceci pour augmenter ma consommation de magnésium .

J’ai aussi tendance à manger plus de poissons gras que pendant le reste du cycle.

YOGA

Et bien sûr je continue ma pratique de yoga qui est particulièrement bénéfique,  les postures recommandées sont entre autres :

    • Le chien tête en bas
    • Le pont
    • L’angle lié
    • La posture du cobra
    • Le chat
    • Le poisson

Le plus efficace est de le mettre en pratique avec une petite vidéo :

J’ sspère que vous ces conseils vous seront profitables, et qu’ils permettront de diminuer les symptômes du SPM si vous en souffrez.

J’espère que cet article vous a plu,

n’hésitez pas à me laisser vos commentaires ci dessous, et si vous voulez en savoir plus, et n’hésitez pas non plus à me poser vos questions, j’y réponds toujours avec plaisir.

Portez vous bien, les champions de la santé

Estelle

Suivez moi sur Facebook

Vous préférez Instagram ?

Et sur Pinterest

Chaîne YouTube

 

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 3
  •   
  • 5
    Partages
le syndrome prémenstruel

Votre livre minceur offert

Merci, je viens de vous envoyer votre guide







VOTRE GUIDE MINCEUR

%d blogueurs aiment cette page :