Le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) est une des maladies hormonales les plus fréquentes chez la femme. Elle touche en moyenne une femme sur 10 en âge de procréer. Dans cet article, je vous explique ce qu’est le syndrome des ovaires polykystiques et comment réduire voire supprimer les symptômes de manière simple et naturelle.

Qu’est-ce que le SOPK ou syndrome des ovaires polykystiques ?

C’est une maladie appelée aussi syndrome hyperandrogénique car elle est due à un dérèglement hormonal. Il en résulte une production excessive et anormale d’une hormone masculine (androgène) comme la testostérone par exemple, chez la femme.

Cela provoque principalement des troubles de la pilosité et de la fertilité mais aussi une prise de poids (notamment un excès de graisse abdominale) et de l’acné. En effet, le SOPK est la première cause d’infertilité chez la femme.

Mais il peut provoquer d’autres maladies ou troubles métaboliques comme le diabète de type 2 (du à l’hyperinsulinisme). Ce syndrome peut également être à l’origine de complications cardiovasculaires ou cancéreuses.

Actuellement, il n’y a aucun traitement spécifique. Cependant, vous pouvez diminuer fortement voire supprimer les troubles grâce à une prise en charge adaptée.

Les gens qui ont lu cet article ont aussi lu :  La mastication, votre meilleur allié pour perdre du poids !
la marche régulière aide à la prise en charge du SOPK

Comment la micronutrition et l’alimentation cétogène peuvent aider la prise en charge du SOPK ?

Et oui, grâce à un changement des habitudes de vie et alimentaires, vous pouvez améliorer votre état de santé.

Pour commencer, il faut une alimentation adaptée en fonction des troubles. Ici, pour le SOPK, il faut privilégier une alimentation :

  • pauvre en glucides ( privilégier les glucides à index glycémique bas) = alimentation cétogène recommandée
  • riche en chrome et en cannelle

Ensuite, il est indispensable pour aider à réduire l’inflammation et l’hyperinsulinisme, de pratiquer une activité physique régulière.

Toutefois, pas besoin de s’inscrire en salle de sport ou de faire du jogging. Surtout si le sport et vous n’êtes pas très amis. Un quart d’heure de marche active après le repas peut être suffisant si elle est effectuée quotidiennement.

Il est aussi intéressant de voir avec un médecin pour vous complémenter en berbérine et acide alpha lipoïque dans ce genre de maladie.

Mon programme d’accompagnement personnalisé peut vous aider avec votre SOPK

Je rappelle que chaque personne est unique. La personnalisation est la clé de la réussite dans l’accompagnement de la perte de poids et de la remise en forme.

C’est pour cela, que je vous propose un accompagnement personnalisé et unique dans votre perte de poids et remise en forme. J’y aborde notamment l’alimentation cétogène et la micronutrition. Vous pouvez prendre un rendez-vous individuel en visio avec moi pour faire le point sur vos besoins.

N’hésitez pas à partager l’article sur les réseaux sociaux avec les hashtags #SOPK, #syndromedesovairespolykystiques, #estellepaceca, #getyourfit et #minceurfitnesssante si vous l’avez apprécié. J’en ai d’ailleurs fait une IGTV sur le sujet si cela vous intéresse.

Partagez-nous dans les commentaires vos expériences sur le sujet.

Les gens qui ont lu cet article ont aussi lu :  ALIMENTATION SAINE : ma recette favorite

À bientôt,
Estelle

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
%d blogueurs aiment cette page :