Le Thé est un partenaire santé merveilleux :

Le thé et particulièrement le thé vert est utilisé depuis des millénaires dans la médecine traditionnelle chinoise pour ses effets santé et minceur notamment.

Le thé contient des polyphénols, en majorité représentés par les catéchines qui sont de puissants antioxydants.

Depuis quelques dizaines d’années déjà les nombreuses vertus du thé ont commencé à être étudiées et mises en évidence avec des niveaux de preuve scientifique.

Il a un réel intérêt dans la prise en charge des maladies dégénératives, des maladies métaboliques, des maladies cardiovasculaires, mais également en cancérologie.

Il joue également un rôle dans l’obésité mais également la protection cutanée.

le théier (camelia sincensis) est originaire d’Asie. Le thé a été importé en Europe en 1610 par les hollandais et la compagnie des Indes occidentales. Il fut ensuite importé en Amérique.

Dans la médecine chinoise il semblerait qu’il fut même utilisé 200 ans avant J.-C. Il est dès lors préconisé pour améliorer la circulation sanguine, la détox, et le soulagement des douleurs articulaires.

Le thé et notamment le thé vert est l’aliment le plus riche en polyphénols.

Les catéchines du thé sont absorbées au niveau intestinal.

 

Thé vert santé et minceur

Propriétés pharmacologiques :

1- L’activité antioxydante :

L’activité antioxydante des polyphénols dérivés du thé est largement reconnue.

Les catéchines sont des piégeurs de radicaux libres, et ont une activité de capture des métaux de transition (fer et cuivre).

Ceci est intéressant dans le développement des maladies neurologiques type maladie de Parkinson.

Il semblerait que la consommation chronique de thé vert améliore les capacités antioxydantes de l’organisme en augmentant les taux sanguins de zinc et de sélénium qui sont tous deux de puissants antioxydants

2-L’activité anti-inflammatoire :

L’activité anti inflammatoire du thé est notable et elle est due à plusieurs facteurs :

  •  inhibition des enzymes pro inflammatoires comme la cyclooxygénase (COX 2),la lipooxygenase,la No synthetase inductible (iNOS),
  •   activation du récepteur gamma du peroxysome (PPAR),
  •  inhibition de la phosphoinositide «3kinase (PI3kinase), de la thyrosine kinase,du facteur de transcription nucléaire KappaB (NFKB),
  • modulation du facteur C Jun
  •  activation des enzymes antioxydantes détoxifiantes de la phase II (voie MAPK),des protéines kinases C (PKC), des serines protéines kinases

3-L’activité anti infectieuse :

En Asie le thé est utilisé depuis des siècles pour traiter les diarrhées notamment la typhoïde.

Les catéchines du thé vert agissent également sur Helicobacter pylori.

Le thé vert est également réputé pour prévenir les caries dentaires et la mauvaise haleine (halitose)

Il semblerait également qu’il ait une efficacité notable sur les staphylocoques notamment multirésistants

on évoque même une éventuelle action anti HIV des composants du thé vert,

ainsi qu’une action sur le virus de l’hépatite B.

4. La modulation du métabolisme des lipides :

Les composants du thé vert ont un effet hypolipémiant, ils diminuent l’absorption et la digestion des lipides.

Ils  diminuent la différenciation des cellules des cellules adipeuses et inhibent leur prolifération.

Au niveau du foie :

On peut noter une réduction des triglycérides hépatiques, et donc un rôle contre la stéatose hépatique.

Au niveau du muscle :

On note un meilleur fonctionnement des cellules musculaires avec pour résultat une meilleure endurance physique.

Il semblerait que la consommation régulière de thé vert favorise la perte de poids par augmentation de la thermogénèse postprandiale (c’est-à-dire après le repas).

5-Le métabolisme des glucides :

La digestion des hydrates de carbone est inhibée,

les cellules pancréatiques sont protégées du stress oxydatif. Ce qui évite l’apparition d’un prédiabète.

Au niveau musculaire : les composants du thé améliorent l’entrée des glucides dans les cellules, et réduisent donc que l’hyperglycémie (sanguine).

6-Au niveau du foie :

les composants du thé agissent en diminuant la néoglucogenèse, ainsi que la production endogène des acides gras et du cholestérol.

7-Action sur les os :

Les polyphénols contenus dans le thé diminuent la perte de densité osseuse en cas d’ostéoporose postménopausique,

ainsi que le risque d’ostéoporose dans l’obésité, ce qui protégerait du risque de fracture du col du fémur.

8-Action sur la coagulation :

Les polyphénols contenus dans le thé ont une action anti agrégante plaquettaire ce qui explique leur effet antithrombotique.

9-On peut aussi noter ses effets sur la prévention des calculs rénaux

 

EFFETS SECONDAIRES

Les effets secondaires avérés sont extrêmement rares et dus à des posologies particulièrement excessives, ainsi qu’à des variabilités de tolérance entre les individus.

On a pu noter de rares cas de fluorose dentaire principalement en Chine.

Il faut penser à espacer la prise de fer de la consommation de thé , puisque ce dernier diminue l’absorption simultanée du fer. Mais ceci est réellement important pour les personnes en situation de carence martiale importante.

 

EN MEDECINE THERAPEUTIQUE

Les espoirs thérapeutiques :

1 – le thé a donc une réelle place dans la prise en charge du syndrome métabolique

associé au diabète ou non, et aussi dans la prise en charge de l’obésité.

Il faudra bien sûr associer une alimentation équilibrée et une activité physique appropriée.

Les laboratoires pharmaceutiques, fort de ses études n’hésitent pas à inclure des extraits de thé vert dans un nombre incalculable de compléments alimentaires.

Il est également intéressant pour la protection cardiovasculaire. Quatre tasses de thé vert consommé par jour pendant deux mois modifient en effet le bilan lipidique en induisant une diminution des LDL.

La consommation de thé vert semble réduire le risque d’AVC.

Attention : certains polyphénols potentialisent des médicaments comme  la Nicardipine et la lovastatine.

2-Fonctionnement cérébral :

De nombreuses pathologies neurodégénératives semblent être augmentées par la présence d’un stress oxydant dans l’environnement.

  • La maladie d’Alzheimer :

les effets bénéfiques du thé ne sont pas encore prouvés sur le plan scientifique bien que largement suspectés.

  • La maladie de Parkinson : différentes études ont mis en évidence un bénéfice à la consommation régulière de thé vert dans la maladie de Parkinson. Et les études épidémiologiques révèlent une prévalence moindre de cette maladie dans les populations asiatiques qui consomment beaucoup de thé.

Le PADM qui est un complexe d’herbes médicinales composées de polyphénols, utilisé dans la médecine traditionnelle tibétaine, a été étudié et a permis la mise en évidence sur le plan thérapeutique d’effets antioxydants pour la maladie d’Alzheimer,  de Parkinson, la SLA, et la maladie de Huntington. Le PADM 28 est disponible en Europe et sur Internet.

  • Le vieillissement cérébral :

De par leur propriétés antioxydantes, les polyphénols du thé devraient protéger du vieillissement cérébral. Malheureusement cela n’a pas encore été démontré scientifiquement à ce jour.

3-Prévention des cancers

Il a été établi que plus de 2/3 des cancers humains pourraient être évités avec des modifications du mode de vie et notamment de l’alimentation.

De nombreuses études épidémiologiques se portent en faveur d’un impact positif de la consommation des polyphénols du thé sur la survenue de certains cancers mais pour le moment ceci doit encore être démontré in vivo chez l’homme.

  • On retrouve une incidence moindre des cancers de la prostate dans les populations asiatiques qui consomment beaucoup de thé.
  • Il ne semble y avoir aucun effet bénéfique par contre concernant le cancer de l’estomac.
  • Il n’a pour l’instant rien été prouvé non plus pour le cancer du sein.
  • Par contre pour le cancer de l’utérus (endomètre) :

il semblerait que deux tasses de thé consommées par jour diminueraient de 25{ccbc74e394ce092bb5b5bdfff09facc6f845aa70791d832494d01c665e585b9b}  le risque de survenue de ce cancer.

  •  qu’il y ait une diminution des cancers hématologiques relatives à la consommation de thé.
  • Il y aurait également une diminution de  l’hépatocarcinome en cas de consommation de thé.
  • On étudie d’ailleurs également l’effet des polyphénols en tant qu’adjuvant thérapeutique des cancers déjà avérés et notamment traités par radiothérapie ou chimiothérapie.

4-Concernant la peau :

Il semblerait que l’administration de 2g par jour d’extrait de thé vert (chez la souris) en cas d’irradiation importante aux UVB, réduise l’incidence des tumeurs cutanées mais aussi des métastases, et diminue également la taille des tumeurs.

  • Photovieillissement cutané :

De nombreuses marques cosmétiques introduisent désormais les polyphénols du thé vert dans les crèmes solaires en raison d’une meilleure biodisponibilité locale qu’en cas d’ingestion orale. Ceci tendrait à réduire le photovieillissement cutané.

On note également la présence d’extrait de thé vert dans de nombreux compléments alimentaires à action photo protectrice. : Lancaster®, Clarins®, Bioderma®, UV skin® par exemple.

5-Pathologies ophtalmologiques :

Les polyphénols du thé vert auraient un rôle préventif notamment dans la DMLA ou dégénérescence maculaire liée à l’âge.

Et ceci est dû à l’action anti-inflammatoire et antioxydante au niveau de l’épithélium de la cornée.

6-Les pathologies inflammatoires du rachis :

L’action anti-inflammatoire des catéchines trouve sa place dans la prise en charge des pathologies de l’appareil locomoteur à savoir :

  • l’arthrite,
  • les rhumatismes,
  • les bursites,
  • ainsi que la polyarthrite rhumatoïde.

Discussion :

Il faut cependant savoir pondérer ces résultats car les études épidémiologiques sont difficiles à interpréter en raison de la consommation souvent associée de comportements alimentaires néfastes.

Il peut s’agir de gâteaux, patisseries, de sucre dans le thé etc.

Les effets des polyphénols du thé restent très intéressants sur le plan de la santé.

En résumé :

 

Le thé, et principalement le thé vert possède donc des actions anti-inflammatoires, antioxydantes, antithrombotiques, mais aussi un réel potentiel anticancéreux.

Ceci pourrait expliquer la diminution d’incidence de nombreux cancers chez les populations asiatiques comme également de certaines maladies neurodégénératives mais aussi cardiovasculaires.

Le thé, et encore principalement le thé vert, tient donc toute sa place dans la prise en charge globale de la santé, mais aussi de l’équilibre alimentaire ainsi que des régimes amincissants, de la perte de poids.

Le thé vert tient également une place importante dans la prévention du photovieillissement cutané.

Je ne saurais donc que vous conseiller de remplacer une ou deux tasses de café par jour au petit déjeuner par ex par une tasse de votre thé vert préféré ou plus, issu de l’agriculture biologique bien sûre si possible.

Prenez soin de vous les champions de la santé,

Estelle.

 

Références :
  1. Renouf M, Medeuil K, Longet K, Marmet C, Dionesi F, Kussman M, Williamson C Plasma pharmacocinetic of catechin métabolites 4’-0-EGC in healty humans Eur J Nutr 2011
  2. Chu KO, Wang CC, Chu CY, Chay KW, Pang CP , RogerS MS Uptake and distribution of catechins in fetal organs following in utero exposure in rats . Hum Reprod (2007) vol 22 :280-287
  3. Lu H, Meng XF, Lil Glucuronides of tea catechins: enzymology of biosynthèses and biological activities. Drug Metab Dispos (2003) Vol 31 :452-461
  4. Koga T, Meydani M Effetcs of plasma métabolites of catechin and quercetin on monocyte adhesion to human aortic endothelial cells Am J Clin Nutr (2001) vol 73: 941-948
  5. Joshua Lambert, Shengmein S, Chung, yang Biotransformation of green tea poly phénols and the biological activities of those métabolites . Molecular Pharmacveutics (2007) Vol 6 : 819-825
  6. Yoon JH, Bach SJ Molecular targets of dietary poly phénols with anti-inflammatoire properties. Yonsi Med J (2005) vol 46: 585-596
Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  • 1
    Partage
le syndrome prémenstruel

Votre livre minceur offert

Merci, je viens de vous envoyer votre guide







VOTRE GUIDE MINCEUR

%d blogueurs aiment cette page :