C’est un échec.

Je devais tenir jusqu’à vendredi et j’ai craqué pour le 31 décembre.

Je fêtais le réveillon chez ma meilleure amie et bien qu’ayant commencé à l’eau gazeuse pendant que tout le monde attaquait le punch, j’ai craqué.

À la proposition veux tu un coca zéro comme moi?

Et bien oui j’ai pris un instant, après 4 h de route pour aller sur place et je me suis dit qu’il serait bien dommage de ne pas savourer en pleine conscience ce coca dont j’avais tellement envie de le partager avec mon amie.

Le bilan est mitigé car sur les premiers jours j’ai vu mon pH urinaire augmenter d’un point à l’arrêt du coca! Et je compte bien recommencer prochainement.

Je ne regrette absolument pas car je me suis rendue compte, même si je le savais déjà, que se sevrer un peu de cette boisson était très bénéfique

Mais entre gérer les hypos et hypers dues à l’alcool et partager un coca pour le 31, j’ai fait mon choix! Il y avait déjà toute l’alimentation à gérer ce soir là :

– raclette

– donc bonus carré, vous vous souvenez?

Etc

Je vous souhaite une merveilleuse année 2018 pleine de force et d’envies!

Profitez de chaque instant.

Estelle

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  • 1
    Partage
le syndrome prémenstruel

Votre livre minceur offert

Merci, je viens de vous envoyer votre guide







VOTRE GUIDE MINCEUR

%d blogueurs aiment cette page :