L’Alimentation Cétogène est une alimentation pauvre en glucides, qui privilégie la consommation de bonnes graisses, des protéines de qualité optimale, et une réduction importante de la quantité de glucides ingérés. Ce type d’alimentation que l’on appelle aussi LowCarb ou LCHF (Low Carb High Fat), présente de nombreux avantages en termes de perte de poids mais aussi de bénéfices sur la santé. De nombreuses idées reçues, laissent supposer que ce type d’alimentation ne permet pas d’avoir une flore intestinale bien équilibrée. En respectant certaines règles hygiéno-diététiques évidentes, il semblerait au contraire que l’Alimentation Cétogène puisse permettre d’obtenir un intestin en bien meilleure santé. Et ce notamment, en optimisant la qualité du Microbiote intestinal. Les aliments consommés pendant la diète cétogène font partie de ceux qui nourrissent le mieux notre flore intestinale.

En quoi consiste l’Alimentation Cétogène

L’Alimentation Cétogène consiste à consommer le moins de glucides possible.

Il s’agit de réduire sa consommation de sucres rapides, toutes les pâtisseries, les desserts etc. mais aussi de fruits et de jus de fruits, et de sucres lents : les farines, les céréales, les féculents, en tout genre.

Ce type d’alimentation se rapproche de l’alimentation qu’avaient nos ancêtres les chasseurs-cueilleurs, et pour laquelle notre métabolisme est encore adapté à l’heure actuelle.

Bien évidemment c’est un mode alimentaire très éloigné des consommations actuelles d’aliments hyper raffinés vendus l’industrie agroalimentaire.

Le principal avantage recherché chez les personnes qui commencent une diète ou régime cétogène, est une perte de poids durable et pouvant également être étonnamment rapide.

Mais l’alimentation Cétogène permet également d’améliorer de nombreux éléments de santé.

Elle est associée à une diminution du risque de diabète et d’insulinorésistance, d’obésité, de syndrome métabolique.

Elle semblerait également associée à un taux moindre de pathologie tumorale et cancer divers, à une réduction des allergies, mais également à une diminution des maladies auto-immunes.

Et elle participe également à la diminution de l’inflammation de bas grade. Cette dernière est étroitement liée aux pathologies précédemment cités, mais aussi au syndrome de l’intestin perméable ou Leaky Gut.

le microbiote amélioré par l'alimentation cétogène

Le Microbiote intestinal : un organe à part entière

Le Microbiote intestinal est un véritable organe extra-humain qui joue un rôle indispensable pour rester en bonne santé.

Notre tube digestif contient non seulement des bactéries, mais aussi des champignons, des virus, et des bactériophages.

En tant qu’êtres humains nous hébergeons dans notre tube digestif plus de 100 000 milliards de micro-organismes.

C’est cet écosystème vivant microscopique que l’on qualifie de microbiote intestinal.

Au niveau bactérien, ce microbiote est constitué de bonnes bactéries mais aussi de mauvaises bactéries, et c’est l’équilibre entre ces deux types qui permet de rester en bonne santé.

On parle de flore dominante, sous-dominante, et de flore de passage au sein du microbiote intestinal.

Le microbiote évolue tout au long de la vie, et est sensible à de nombreux facteurs.

Ces facteurs sont l’alimentation, les antibiotiques, les infections, le type d’alimentation que l’on consomme (solide ou liquide), le mode d’allaitement du bébé et bien d’autres encore.

Les principales fonctions du Microbiote

Ses fonctions métaboliques

Le microbiote est lié à la production de vitamines, il permet la digestion, la fermentation, la sécrétion de nombreuses molécules.

Il permet la digestion des sucres complexes, la production d’énergie et également la production de vitamines notamment la vitamine K et la vitamine B12.

Il a un rôle important dans la fermentation des glucides, et dans le métabolisme protéique,

Son rôle protecteur

Le microbiote joue un rôle de protection de l’organisme contre les infections, il régule le système immunitaire et les processus inflammatoires.

Il joue un rôle au niveau de la barrière niveau intestinale et limite notamment les invasions par les toxines. Ces toxines proviennent de l’alimentation, mais aussi de l’environnement, des médicaments etc…

Son rôle “structural”

Le microbiote joue un rôle structural notamment dans le cadre des nombreux signaux de communication intercellulaires, nécessaires au bon fonctionnement de notre organisme.

Le rôle du microbiote intestinal est  primordial sur la maturation du tube digestif et notamment sur l’épaisseur de sa muqueuse. Il faut une flore équilibrée pour avoir une muqueuse suffisamment épaisse. Cela retentit sur le système immunitaire intestinal. Une grande partie de notre immunité se fit au niveau digestif.

Pour résumer, le Microbiote est un organe à part entière qui joue un rôle primordial dans le maintien d’une bonne santé. Lorsque le microbiote intestinal est en bonne santé on dit volontiers que la personne est en eubiose.

 

Les facteurs alimentaires Cétogènes qui favorisent l’Eubiose

Pour avoir un microbiote  en bonne santé, et donc être en EUBIOSE,

  • il faut manger suffisamment de prébiotiques (fibres, poly phénol…),
  • limiter sa consommation de pesticides et d’antibiotiques,
  • manger en quantité raisonnable,
  • consommer le moins de médicaments (non indispensables)  possibles,
  • ne pas consommer trop de sucre,
  • consommer des poissons gras,
  • manger lentement
  • et bien mastiquer.

Dans ce cadre, l’alimentation Cétogène est particulièrement intéressante pour l’obtention et le maintien de l’Eubiose.

En effet la consommation augmentée de légumes d’excellente qualité nutritionnelle dans la diète cétogène, permet d’apporter ces fameuses fibres alimentaires. Et cela permet aussi d’augmenter la consommation de prébiotiques (chicorée, endive, asperges…).

Les prébiotiques permettent de nourrir les probiotiques (qui sont pour résumer les gentils bactéries au niveau du tube digestif).

La consommation de poissons gras est également favorisée dans l’alimentation Cétogène, ce qui permet notamment d’apporter des acides gras insaturés, eux aussi utiles au maintien en eubiose.

Lorsque l’on s’intéresse à son alimentation, et notamment dans le cas de l’alimentation cétogène, on réapprend à écouter ses sensations, et à manger à sa faim et non au-delà.

Les aliments sont consommés plus lentement, ils sont plus susceptibles aussi d’être mieux mastiqués puisqu’il ne s’agit pas ,d’aliment ultra transformé de l’industrie agroalimentaire ( le gluten qui fond en bouche sans avoir à être mâché).

Cette amélioration de la mastication est un facteur capital pour prendre soin de son microbiote intestinal.

Les Aliments Probiotiques en LCHF

Dans le cadre de l’alimentation cétogène ou LCHF, certain consomment également du kéfir de fruits du kéfir de lait, en prenant en compte leur teneur en glucides, et ses aliments contiennent eux aussi des probiotiques.

Il n’est pas rare également que l’on augmente sa consommation d’aliments fermentés, comme la choucroute ou les cornichons qui sont eux aussi très intéressants pour la flore intestinale.

Tous ces facteurs tendent à améliorer l’équilibre intestinal et à obtenir un microbiote en bonne santé.

Ceci permet de diminuer le risque d’intestin perméable, appelé leaky gut en anglais, qui est responsable de nombreuses maladies chroniques.

Cette intestin parmi perméable, par l’inflammation de bas grade qu’il entraîne, est à lui seul responsable en partie de la prise de poids et de la difficulté à perdre des kilos superflus chez de nombreuses personnes en surpoids.

Il est d’autre part associé à de nombreuses maladies chroniques de civilisation, qui sont en perpétuelle augmentation, comme le diabète, les cancers, les maladies auto-immunes, les allergies, les pathologies rhumatismales….

Les études scientifiques sont en cours, et tendent à prouver que l’amélioration du mode de régime alimentaire, entre autres par l’alimentation cétogène, ou dans le cadre d’un régime paléolithique, serait associée à un meilleur équilibre de la flore intestinale du microbiote intestinal et à une diminution du syndrome de l’intestin perméable.

Exemple pratique sur quelques jours

Si l’on ne suit pas l’alimentation céto, on peut cependant par exemple, réduire sa consommation de sucre rapide pendant une semaine, et voir si l’on en ressent les bénéfices.

Il peut s’agir dans un premier temps uniquement de limiter la consommation d’aliments cuisinés, de confiseries, de pâtisseries. Et consommer le reste comme à son habitude.

IL faudra limiter également les sodas et si possible les jus de fruits et smoothies.

Ceci est un exemple facile à mettre en pratique, et la consommation de légumes devra être augmentée en conséquence.

Afin de bien supporter les fibres associées à cette ingestion de légumes, il faut penser à bien mastiquer.

 

Exercice sur une semaine ou plus, découvrez le lowcarb

Je vous propose maintenant d’essayer au lieu de vous contenter de me croire.

  • Pendant une semaine vous allez diminuer votre consommation de glucides, sauf si vous êtes déjà en alimentation cétogène stricte, et essayer de noter sur un carnet tous les aliments que vous consommez.

Veiller à bien mastiquer vos repas et à prendre le temps, cela participe grandement à l’eubiose, au même titre que la qualité des aliments, des prébiotiques et des probiotiques ingérés.

  • Prévoyez sur votre carnet une page par jour où vous noterez vos sensations, fatigue, ballonnements, douleurs abdominales, maux de tête, problèmes de peau, allergies, et tout autre symptôme.

Faites le !

Après une semaine, continuez encore quelques jours si vous y tenez,  demandez-vous avec honnêteté (envers vous) si vous ne vous sentez pas en meilleure forme.

  • Je vous invite à partager sous cet article vos retours après cette expérience.

 

Je suis persuadée que vous allez constater des différences notables, et je serais ravie de répondre à vos questions et commentaires.

J’espère que cet article vous a plu.

N’hésitez pas à me laisser d’autres commentaires ci dessous, et si vous voulez en savoir plus,  n’hésitez pas non plus à me poser vos questions, j’y réponds toujours avec plaisir.

Portez vous bien, les champions de la santé

Estelle

Suivez moi sur Facebook

Vous préférez Instagram ?

Et sur Pinterest

Chaîne YouTube

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 1
  •   
  • 10
    Partages
le syndrome prémenstruel

Votre livre minceur offert

Merci, je viens de vous envoyer votre guide







VOTRE GUIDE MINCEUR

%d blogueurs aiment cette page :